Marché automobile

Quel sont les recours contre un expert automobile ?

Les accidents arrivent souvent au moment inattendu. Si tel a été votre cas, votre compagnie d’assurance est dans l’obligation de vous mandater un expert automobile. Celui-ci aura pour fonction d’évaluer les dommages causés puis de fixer le montant de votre indemnisation. Le rapport peut néanmoins être contesté. Focus sur les recours possibles.

Trouver un arrangement avec votre assureur

Vous n’êtes pas obligé de contester un rapport d’expertise et d’engager un nouvel expert avant d’avoir discuté avec votre assureur. Si le rapport ne concorde pas avec votre point de vue et que l’indemnisation vous semble insuffisante pour restaurer votre voiture, vous pouvez parfaitement essayer de trouver un arrangement auprès de votre compagnie d’assurances. Votre assureur remettra alors les prestations de l’expert en question et essaiera de vous trouver d’autres solutions. Il procédera à une réévaluation du prix estimé pour réparer votre véhicule. Pour cette option, nous vous conseillons d’envoyer votre demande ainsi que tous les documents nécessaires par courrier recommandé. Envoyez plusieurs photos en pièces jointes en guise d’appui. Après avoir examiné votre situation, il vous mettra en relation avec un autre professionnel comme l’équipe d’expert véhicule 13.

Envoyer un courrier de contestation

Si vous n’avez pas obtenu gain de cause auprès de votre assureur, vous pouvez procéder à la contestation du rapport d’expertise. Cependant, avant d’engager un nouvel expert, vous devrez respecter plusieurs démarches, dont :

  • L’envoi d’un courrier de contestation avec accusé de réception ;
  • L’envoi de plusieurs pièces justifiant les raisons de votre contestation.

Une fois votre courrier envoyé, vous n’aurez plus qu’à attendre le retour de votre compagnie d’assurances. Sachez que les frais nécessaires au déroulement de la contre-expertise seront à votre charge. Trois cas sont à prévoir. Si l’expert que vous avez engagé démontre les mêmes résultats, le montant de l’indemnisation sera le même. Si au contraire, il juge une autre somme, le premier expert devra modifier son rapport. Il arrive parfois que le désaccord persiste. Dans ce cas, les services d’un troisième expert auto seront nécessaires.

Le recours à la médiation

Le médiateur de l’assurance peut intervenir lorsqu’aucune solution n’a été donnée face au désaccord. Il sera alors chargé de donner sa solution pour régler le problème. Cette alternative est applicable aux clients des compagnies membres de la FFA et de la GMA. Dans le cas contraire, vous ne pourrez jouir de ce droit. Pour réclamer votre droit à la médiation, il vous faudra agir rapidement. La durée imposée est de 12 mois après l’envoi de votre courrier de contestation.

L’action en justice pour régler vos problèmes

Si aucun des recours cités ci-dessus n’a pas pu régler vos désaccords avec un expert automobile, vous devrez apporter l’affaire en justice. Si vous n’avez ni le temps ni le budget pour mener cette action jusqu’au bout, il est préférable d’opter pour le recours amiable ou la médiation. Avec cette solution, ce sera au juge de vous mandater un expert auto. Il pourra alors juger si votre réclamation est justifiée ou non. Si vos justificatifs sont bien fondés et que les autorités compétentes jugent que le rapport établi doit faire l’objet d’une révision, vous aurez parfaitement le droit de demander plusieurs indemnités (frais de transport, frais pour préjudice moral…).

Il est possible de simplifier votre accès à la justice et d’optimiser votre temps en cas de contestation aux rapports de votre expert automobile. Chez Litige.fr, nous vous aidons dans toutes les démarches nécessaires. Vous n’aurez pas besoin de vous déplacer. Toutes les procédures se feront en ligne. Nous nous chargerons de l’envoi de tous les documents nécessaires et essaierons de vous trouver les meilleures solutions possible. Au besoin, nous vous mettrons en relation avec un avocat ou autre professionnel compétent et expérimenté.